h.I.A.t.u.s.

-A A +A
Du 26 Janv. 2021 au 06 Mars 2021

Sylvie Fanchon

Sylvie Fanchon – VOICIUNEXEMPLE..., 2018 – Collection Frac Franche-Comté © Adagp, crédit photo : Blaise Adilon

Sylvie Fanchon – BONJOURCOMMENCONS... – 2018 – acrylique sur toile – 100 x 160,5 cm – Collection Frac Franche-Comté

Lien vers la médiation en ligne - Podcast Puzzle :

https://anchor.fm/.../episodes/hAItus--Sylvie-Fanchon-ep8roq

Selon son habitude, S. Fanchon emprunte sa matière première à notre envi- ronnement quotidien. Il s’agit ici de mots prononcés par l’assistant personnel virtuel développé par Microsoft et intégré aux ordinateurs, nommé Cortana. A l’aide de lettres de signalétique basique disponible en grande surface, des phrases prononcées par la voix synthétique de Cortana sont retranscrites de façons qui rendent leur lecture difficile : absence d’espace entre les mots, taches qui les « caviardent » aléatoirement, lignes qui se chevauchent... Les mots du logiciel sont réduits à de simples formes et évoquent le vocabulaire de l’art conceptuel.

Née à Nairobi, Sylvie Fanchon vit et travaille à Paris. Elle est diplômée des Beaux-Arts de Paris en 1980 et y enseigne depuis 2001.

Fidèle à une économie radicale de moyens, la peinture de Sylvie Fanchon répond à une série de règles préalablement fixées : bichromie du rapport coloré (deux monochromes), planéité de la surface, absence de profondeur et formes schématisées à l?extrême.

L’ensemble des traits habituellement associés au métier du peintre « la touche, le geste, la transparence » est éliminé au profit de formes quasi abstraites puisées dans le monde qui nous entoure. Décontextualisées, isolées, ces formes se révèlent difficilement identifiables, nommables, même si elles nous semblent familières. Certaines dessinent le contour d’un corps, celui d’un personnage, un animal ou un humain, d’un objet résiduel extrait d’une bande dessinée ou d’une caricature.

L’artiste joue ainsi entre l’inconnu et le reconnu, entre l’oubli et le travail de remémoration, laissant place à une multiplicité d’interprétations.

« Dans une société où le système visuel est construit à partir de l’image, qu’elle soit analogique ou numérique, la peinture n’est pas une technique de reproduction du visible de plus, mais une pratique qui interroge les différents modes de visibilité du réel. « Je prends (le tableau) tel qu’il est, une convention, une surface. Je travaille à partir de formes extraites . Ces formes issues du monde n’en sont néanmoins pas des représentations dans le sens d’une figuration, mais des schémas, des synthèses d’objets du monde, ce sont des vérifications. » - SF

-A A +A

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public